Le silence des dieux

À propos

Un matin comme un autre, après avoir avalé une gorgée de thé et un morceau de galette, Abdelkrim traverse les étroites ruelles du village de la Source des Chèvres et s'éloigne sur la piste de terre pour aller en ville. Le long de l'oued asséché, la route au-delà de la montagne pelée se perd dans les sables alentour. Mais le car ne viendra pas. Des soldats bloquent l'accès : la route est coupée, le village isolé, rentrez chez vous.
Les villageois stupéfaits accueillent la nouvelle avec fatalisme, ce jour-là comme les suivants, sans plus même vérifier si les soldats sont toujours en poste. Ils consentent à cet enfermement, persuadés peut-être de l'avoir mérité. Oubliés des dieux.
Entre le café et la mosquée, la petite place résonne encore du dernier passage des commerçants itinérants, du porteur d'eau et des conteurs, mais le fragile équilibre vacille. Le maire se débat dans des fonctions devenues obsolètes, l'imam et doyen tente d'apaiser les colères, le riche Abbas fomente une prise de pouvoir à l'ombre de la palmeraie. Bientôt ils vont désigner un coupable, puisqu'il en faut un, et s'en débarrasser comme d'un mauvais sort.
Une voix s'élève pourtant. Celle de Ziani le fou. Pieds nus et cheveux hirsutes, il a beau crier ses prophéties, il reste celui dont on se moque et se méfie. Qu'on préfère faire taire.
D'où naîtra l'espoir ? D'où, sinon de celles qui luttent en silence contre l'oppression et la convoitise, contre l'obscurantisme et la résignation. Avec Zohra, Setti, Fatiha, Alia, Aïcha, bientôt toutes les femmes du village, se lève le vent de la révolte.
Le Silence des dieux est une magnifique et délicate allégorie, face à tous les enfermements, de la liberté, du choix et de la réconciliation.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791038700635

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    256 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yahia Belaskri

Yahia Belaskri est né à Oran (Algérie). Après
des études de sociologie, il est responsable des
ressources humaines dans plusieurs entreprises
algériennes puis se tourne vers le journalisme.
Un an après les émeutes d'octobre 1988, il décide
de s'installer en France. À travers de nombreux articles,
des essais et des nouvelles ainsi que sa participation aux
travaux de recherches sur la mémoire de la Méditerranée,
il pose un regard critique empreint d'un profond humanisme
sur l'histoire de l'Algérie, de la France et des
rapports si complexes entre ces deux pays. Son premier
roman, Le bus dans la ville, a connu le succès auprès de la
critique littéraire et son deuxième roman, Si tu cherches
la pluie, elle vient d'en haut, a reçu le prix du roman Ouest-
France-Étonnants voyageurs 2011.

empty