La propriete c'est l'envol : essai sur la bonne et la mauvaise propriété

À propos

Les logiques glacées et abstraites du Capital, de l'État, de la Science et de la Technique convergent pour nous exproprier d'un rapport au monde personnel et durable. Penseur de la liberté incarnée, Bernard Charbonneau décrit dans cet inédit de premier plan la mise en place progressive d'un monde dans lequel, n'ayant plus rien à s'approprier, l'homme ne possédera bientôt plus rien en propre qu'un matricule. Pour lutter contre cette funeste perspective, il défend la possession, qu'elle soit personnelle, familiale ou communautaire, qui permet à la liberté de s'ancrer dans le réel. Certes, à première vue la propriété semble l'obstacle à la liberté : à la disponibilité, au mouvement, au don. Ce serait vrai si l'homme n'était qu'un pur esprit. Mais si la liberté des anges et des saints peut se passer de propriété, celle du commun des mortels dépend de l'appropriation par quoi un peu d'esprit passe dans les choses et y laisse sa trace. Pour être un homme libre il me faut ma maison, un territoire où je puisse déployer en sûreté une activité à ma mesure. Retraçant l'histoire de la propriété et de l'expropriation à travers les âges (antique, paysanne, puis bourgeoise et capitaliste, sans oublier ses développements religieux ou idéologiques, ou sa compréhension par Marx ou Proudhon), Charbonneau offre dans son style inimitable un panorama passionnant et des pistes de réflexion inédites et nuancées sur ce concept sans lequel la liberté n'est qu'un vain mot.


Sommaire

Introduction : Une cause perdue.
Chapitre 1 - L'appropriation 1 - Comment Adam devint propriétaire 2 - Où la propriété trouve ses défenseurs 3 - Les justifications de la propriété.
Chapitre 2 - La propriété paysanne 1 - La propriété foncière 2 - L'île du paysan 3 - Vices et vertus du propriétaire agro-pastoral 4 - La propriété de l'habitat.
Chapitre 3 - Propriété bourgeoise et propriété capitaliste 1 - De la propriété paysanne à la propriété urbaine 2 - Phénoménologie de la propriété bourgeoise 3 - La propriété du Code 4 - La propriété capitaliste.
Chapitre 4 - L'expropriation socialiste et communiste 1 - La religion contre la propriété 2 - L'utopie socialiste et communiste contre la propriété bourgeoise 3 - Révolution et propriété 4 - Socialisme, capitalisme et propriété.
Chapitre 5 - L'expropriation néo-capitaliste 1 - L'expropriation militaire 2 - L'expropriation par la Raison 3 - L'expropriation par l'aménagement du territoire 4 - L'expropriation de la propriété paysanne 5 - Quel héritage ?
Conclusion 1 - Le fondement charnel de la liberté 2 - La possession fondement de la propriété 3 - L'isle utopique du propriétaire rural ou urbain.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales


  • Auteur(s)

    Bernard Charbonneau

  • Éditeur

    Rn

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    17/11/2023

  • EAN

    9791096562503

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    206 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Bernard Charbonneau

Bernard Charbonneau (1910-1996) est considéré
comme un penseur pionnier de l'écologie politique.
Ami de Jacques Ellul, il propose une critique radicale
de l'économie et de la technique, s'inquiétant de la perte
de liberté engendrée par le développement de la puissance
matérielle et de l'organisation sociale. Les analyses
qu'il a développées depuis les années 1930 brillent aujourd'hui
par leur clairvoyance.

empty