Mots du libraire

  • Des maux à dire

    Beatriz Lema rivera

    Coup de cœur des libraires

    Les mots éclairent la vie

    Nous suivons Vera quand elle est enfant, chez elle, dans sa vie de famille. Une vie bousculée au quotidien par la présence d'un démon qui va empêcher sa mère de dormir, de vivre une vie normale. Mais également à Vera, son père et son frère de vivre "normalement".

    Tout est tenté jusqu'à l'exorcisme. Rien ne fonctionne. Jusqu'à ce qu'un diagnostique psychiatrique soit posé, qu'il donne les cadres d'une nouvelle vie.

    Nous suivons cette histoire grâce à une narration surprenante et riche en diversité. Différents supports sont utilisés, entre le dessin, le feutre, la broderie. Des tons très colorés ou très sombres accompagnent le récit. Tout est judicieux dans ces choix et cette narration.

    Ce texte est difficile et marquant, l'auteur montre les difficultés relationnelles induites par la vie dans cette famille mais également la diversité des réactions des membres de la famille, dont la résilience de cette fille qui va accompagner sa mère à chaque étape, à chaque âge avec ses moyens à disposition.

    L'importance du diagnostique est la clé de cette résilience, de cette relation qui saura perdurer.

    J'ai beaucoup aimé ce roman graphique dans son texte, il m'a parlé, touché. La mise en illustration est fortement réussie et contribue à rendre la complexité de cette histoire.

    Elsa - Bleue comme une orange

  • À nos vies imparfaites

    Véronique Ovaldé

    Coup de cœur des libraires

    Des nouvelles, des chutes !

    Dans ce recueil de nouvelles, l'autrice fait s'entrecroiser des personnages qui ont tous la particularité de n'être pas parfaits et qui ont des vies un peu cabossées.

    Véronique Ovaldé les décrit avec un esprit corrosif et rieur et ils prennent sous sa plume une force de vivre malgré leurs défauts.

    La lecture est agréable et divertissante et le lecteur se prend d'empathie pour une telle ou untel car ne sont-ils pas le reflet de tout un chacun?

    Tout le talent de l'autrice réside dans l'art de l'ellipse et la chute de chaque nouvelle est bien menée.

     

    Alors enlivrez vous!

    Michèle - Bleue comme une orange

  • La Marche du rêveur Tome 2 : Âpre-monde

    Franck Bouysse

    Coup de cœur des libraires

    Le plaisir de retrouver Elias

    Elias Greenhill est revenu de France. Il était allé à la recherche de ses origines. Le premier tome racontait cette quête, ce voyage. Elias a découvert une histoire, une famille, des secrets mais aussi un univers très différent.

    Dans ce second tome, Elias retourne dans la forêt du Montana. Il part à la quête de lui-même en se retirant seul dans la montagne, prêt à affronter un hiver rude, la solitude, la nature.

    Comme pour le tome précédent il rencontre des personnages riche et souvent taiseux. Ces rencontres vont l’accompagner, volontairement ou non, vont le contraindre et le pousser dans ses retranchements. Le malheur semble ne pas le lâcher.

    J’aime particulièrement l’écriture de Franck Bouysse, une écriture sans concession, fluide et riche sans fioriture. Une écriture qui convient particulièrement aux personnages de ce livre. Grâce à cette narration on se faufile dans le fonctionnement de chacun avec aisance. Il accompagne le lecteur comme un pêcheur qui pêche à la mouche, avec souplesse et détermination.

    Une seule question, à quand la suite… J’ai du mal à me lancer dans autre chose. Les personnages restent avec nous

    Enlivrez-vous !

    Elsa - Bleue comme une orange

  • Une époque en or

    Titiou Lecoq

    Coup de cœur des libraires

    Femme homme mode d'emploi

    Le lecteur ne boude pas son plaisir en lisant ce roman corrosif et très amusant qui met en scène une famille recomposée tout à fait ordinaire mais dont la femme Chloé Berthoul s'ennuie ferme jusqu'à faire un peu de dépression car elle ne trouve plus de sens à sa vie alors qu'elle a tout pour être heureuse.

    Mais c'est sans compter La Mouche sa grand mère figure héroïque locale et qui détient un secret de famille où il est question d'un trésor caché pendant la seconde guerre mondiale et qui est l'oeuvre de Raymond, pâle résistant qui amasse inégalement un magot et qui disparaît dans un accident de voiture en 1956, porté mort.

    Il y est question de parentalité et de harcèlement sur les réseaux sociaux qui rebooste et bouleverse tout à fait l'existence de Chloé.

    L'écriture est fluide et très agréable et mine de rien elle aborde sous son aspect simple des thèmes sociaux tels que le féminisme et son contraire la masculinité qui veut remettre les femmes à leur place au foyer, et l'éternel nœud de la famille.

    Enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • L'aigle et la rose

    Serge Hayat

    Coup de cœur des libraires

    Tout se joue en un huis clos

    Paris 1799, la jeune République est moribonde après le régime de la Terreur instauré par Robespierre et est après la décapitation de son meneur, est mis en place le Directoire dirigé par 5 directeurs dont le célèbre Paul Barras ancien aristocrate acquis à la Révolution.

    Son général des Armées n'est autre que Napoléon Bonaparte qui revient de l'Egypte où il a mené campagne et conquis le territoire à la suite de la victoire remportée en Italie.

    Et c'est en parfait héros national qu'il rentre incognito en France et il est acclamé comme le sauveur de la République.

    Dès son arrivée à Paris il rejoint son mentor Paul Barras et c'est un huis clos entre deux hommes  qui s'affrontent dans une joute verbale où il est beaucoup question de Rose Bonaparte l'épouse adulée de Napoléon qui la nomme Joséphine dans l'intimité du mariage.

    De cette nuit où tous les coups sont permis pour mieux asseoir le pouvoir déjà établi par les révolutionnaires et déjouer les complots qui visent à restaurer la monarchie, les deux hommes face à face se livrent à un duel de pouvoir et pactisent afin de laisser libre champ à la mégalomanie de Napoléon Bonaparte qui s'appuie sur sa femme infidèle et intriguante qui n'a pas d'autre choix que de s'allier avec son mari.

    A l 'aube de ce nouveau jour se profile des temps nouveaux qui annoncent l'Empire  et l'avènement d'un monde conquérant et dictatorial.

     

    Enlivrez-vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • Traverser les forêts

    Caroline Hinault

    Coup de cœur des libraires

    Beauté, puissance, générosité de ce monde

    En quelques pages j'ai été happée par le style de Caroline H. Elle a un grand sens de la narration, qu'elle enrichit souvent d'une dimension poétique, parfois de questionnements existentiels. 

    C'est sans doute ce que j'ai le plus apprécié : son talent est au service d'une réflexion humaniste sur la nécessité et la manière de traverser certaines situations de crise (extrême,  pour Alma) pour continuer d'être un humain authentique.

    Cette forêt primaire où les 3 femmes du récit se frôlent, je l'ai vue comme une magnifique métaphore :  Beauté, puissance, générosité de ce monde que nous habitons, peuplé de vivants sauvages et magnifiques, et Paradis aussi bien qu'Enfer selon l'expérience humaine que nous avons à y  vivre et les choix que nous faisons.

    Enlivrez-vous !

    Elisabeth - Bleue comme une orange

  • Tempête sur Kinlochleven

    Peter May

    Coup de cœur des libraires

    Des manipulateurs

    Il y a des livres comme ça qui me font abandonner mes PAL, mes prévisions de lecture. Ils s'immiscent dans mon flux, se faufilent et bizarrement je trouve le temps pour le lire facilement.

    Les romans de Peter May en font partie, j'y retrouve certains éléments qui me parlent et fonctionnent bien pour moi. Aucune déception de mon côté pour cette lecture.

    On suit Cameron Brodie, un policier de Glasgow, veuf, solitaire, pas heureux et sans nouvelles de sa fille depuis longtemps. Cette histoire se passe dans un futur proche soumis aux changements climatiques et aux enjeux géopolitiques que cela induit. Alors qu'il vient d'apprendre qu'il lui reste 6 mois à vivre, il décide de partir enquêter sur la mort d'un homme retrouvé dans de la glace dans les montagnes écossaises, cadavre découvert par sa fille.

    À partir de là Peter May utilise sa force d'écriture et de narration pour nous emmener dans des paysages rugueux et qui ne laissent pas tout le monde approcher facilement. Dans ce décor, Cameron va découvrir des gens secrets et manipulateurs, de nouveaux aspects du dérèglement climatique et des conséquences humaines et géographiques de politiques allant vers le profit sans réfléchir à l'humain.

    Un roman qui ne nous laisse pas de repos, qui nous emmène dans une enquête haletante, pleine d'émotions, d'humanité. Les personnages sont complexes et c'est ce qui leur donne tant d'humanité et de contenance. J'ai beaucoup apprécié de le lire. Très contente d'avoir découvert Cameron et son parcours.

    Elsa - Bleue comme une orange

  • Les éclats

    Bret Easton Ellis

    Coup de cœur des libraires

    Polar : Sexe Drogues et ses petits arrangements

    Bret Easton Ellis nous livre un éblouissant roman d'apprentissage doublé d'un remarquable polar et nous tient en haleine jusqu'à la fin de ce roman qui s'adresse à un public averti en raison des nombreuses scènes crues de sexe qui ponctuent l'histoire.

    Ce roman faussement autobiographique met en scène des adolescents et particulièrement le narrateur nommé Bret dans un lycée huppé de Los Angeles durant l'année 1981 et qui vivent dans une bulle protégée du monde extérieur et alimentés par le sexe, l'alcool et les drogues.

    Rien ne semble entaché ce bonheur factice quand surgit Robert un adolescent dont personne ne connaît la personnalité et qui vient troubler et menacer l'ordre établi de ce petit groupe. En parallèle de leur histoire idyllique se déroule un drame qui secoue la ville et terrorise la population, en pratiquant des violations de domicile et d'enlèvements de jeunes filles torturées et retrouvées mutilées et mortes. 

    Tout le roman est rythmé par des références musicales de l'époque où la permissivité était de mise. C'est un livre que le lecteur ne lâche pas tant l'analyse psychologique des personnages est fouillé et pertinente et peut mettre mal à l'aise par la crudité des propos.

    Alors enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • Écoutez-moi jusqu'à la fin

    Tess Gunty

    Coup de cœur des libraires

    Douceur et larmes

    Blandine est une jeune femme fragile et cabossée par la vie dure de foyers en foyers d'accueil qui choisit de se réfugier dans le mysticisme ardent et singulier afin de se préserver des autres et en particulier des trois garçons givrés qui partagent son appartement se situant dans une petite ville délabrée et exsangue de son glorieux passé de fleuron de l'automobile. D'autres personnages toujours en marge de la normalité entrent en scène et donnent un imbroglio de situations cocasses et audacieuses. Tess Gunty dont c'est le premier roman, entraîne le lecteur dans une histoire complètement loufoque et nous tient en haleine avec un humour grinçant et une justesse linéaire jusqu'à la fin et on oscille entre rires et larmes. C'est un livre qu'on regrette de fermer car l'auteure exerce avec un talent impressionnant une attraction hypnotique sur notre perception personnelle de la fragilité et l'absurdité de l'existence.  

    Alors enlivrez vous!

    Michèle - Bleue comme une orange

  • On m'appelle Demon Copperhead

    Barbara Kingsolver

    Coup de cœur des libraires

    David Copperfield revisité

    David Copperfield revisité

    Barbara Kingsolver emprunte à Charles Dickens le thème de l'enfance orpheline et maltraitée pour créer un personnage proche de David Copperfield et le situe dans un coin reculé et retardé de l'Amérique profonde et rurale pendant le mandat présidentiel de Donald Reagan. Cet anti-héros plein de gouaille, de sincérité et de lucidité désespérée nous entraîne dans un roman ample et sa tragique épopée nous colle à la peau tellement le lecteur est pris d'empathie. L'autrice ne nous épargne aucun détail sordide de cette vie jetée par malheur dans un monde sans foi et régie par les puissants lobbings pharmaceutiques qui empoisonnent sciemment une population démunie et accro aux médicaments qui ne sont autres que de la drogue dure et nocive. Barbara Kingsolver signe avec ce roman une œuvre authentique et forte qui bouleverse le lecteur. Alors enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • On m'appelle Demon Copperhead

    Barbara Kingsolver

    Coup de cœur des libraires

    David Copperfield revisité

    Barbara Kingsolver emprunte à Charles Dickens le thème de l'enfance orpheline et maltraitée pour créer un personnage proche de David Copperfield et le situe dans un coin reculé et retardé de l'Amérique profonde et rurale pendant le mandat présidentiel de Donald Reagan.

    Cet anti-héros plein de gouaille, de sincérité et de lucidité désespérée nous entraîne dans un roman ample et sa tragique épopée nous colle à la peau tellement le lecteur est pris d'empathie.

    L'autrice ne nous épargne aucun détail sordide de cette vie jetée par malheur dans un monde sans foi et régie par les puissants lobbings pharmaceutiques qui empoisonnent sciemment une population démunie et accro aux médicaments qui ne sont autres que de la drogue dure et nocive.

    Barbara Kingsolver signe avec ce roman une œuvre authentique et forte qui bouleverse le lecteur.

    Alors enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • Du côté sauvage

    Tiffany McDaniel

    Coup de cœur des libraires

    Une lecture dont on ne sort pas indemne

    Nous suivons l'histoire d'Arc et Daffy, deux sœurs jumelles inséparables. Grâce à leur grand-mère elles se tissent une vie pleine de beauté, de rêves et de poésie. Arc, par la narration de son histoire, de ses rêves nous entraîne dans son univers, un monde sombre, sordide auquel elle aurait aimé échappé. Elle n'arrive pas à se détacher de ses fantômes, des pièges de sa vie. Le côté sauvage de la vie est vraisemblablement le plus fort.

    Un roman qui évolue dans la vie de ces jumelles, entre l'enfance et l'âge adulte. Un texte fort, une narration et une écriture incisive qui n'est pas tendre avec la vie de junkie.

    Leur havre de paix est soudainement brisé par la découverte de cadavre de femmes. Qui sera la prochaine ? Pourquoi ce groupe d'amies est ainsi détruit ? Qui veut la mort de ces femmes déjà abandonnées de tous.

    Un portrait âpre et dur d'une Amérique où l'aide social existe peu, le déclassement social est une chute quasi inéluctable vers la misère.

    Un texte fort, dur mais qui n'en reste pas moins poétique. Il y a des passages difficiles tant ils sont violents mais il m'a été impossible de ne pas terminé de le lire. La narration nous emmène dans le flux et les remous de cette histoire jusqu'à la fin.

    Elsa - Bleue comme une orange

  • Depuis toujours nous aimons les dimanches

    Lydie Salvayre

    Coup de cœur des libraires

    Vive la Paresse !

    Dans ce petit traité,  l'autrice fait l'éloge de la paresse qu'elle dresse comme vertu de la condition humaine en opposition à la valeur travail qui n'est d'autre que l'endoctrinnement systématique des masses laborieuses afin d'éteindre toute étincelle de vie et d'estime de soi que chaque individu a droit. 

    Elle apostrophe avec colère et humour les apologistes exaltés de la valeur travail et leur répond avec verve et invite avec tendresse à se libérer du joug des méchantes corvées. 

     

    Alors enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • La guerrière

    Helene Bukowski

    Coup de cœur des libraires

    Des non-dits des sentiments

    Ce roman m'a interpellé avec sa couverture, l'association de l'image et du titre m'a arrêtée.

    Un petit rappel à ma mémoire qui n'aime pas de souvenir des noms et cette autrice je l'avais lue avec Les dents de lait.

    J'avais un bon souvenir de ce roman qui m'avait plu et marqué. Le texte et le contenu m'avaient parlés.

    Je me suis donc lancé dans cette lecture avec plaisir et avec des attentes.

    Je ne suis pas déçue.

    Nous suivons tout d'abord Lisbeth, une jeune femme hypersensible qui ressent dans son corps toutes les angoisses environnantes. Entre son enfance et sa vie adulte nous la suivons dans son adaptation au monde et à la société.  Par son regard nous suivons et découvrons aussi la guerrière.

    La seconde partie interverti les rôles. La guerrière prend le parole et l'on voit Lisbeth à travers ses yeux.

    Le fil rouge va être leur lien, la relation de l'une à l'autre et nous allons en réunir toutes les pièces uniquement à la fin.

    Le poids des mots, des non dits est présent, la force des regards, des attentions sert de soutien à ces jeunes femmes. Nous suivons des personnes complexes avec intérêt et douceur sans convenance, sans apitoiement, sans fard.

    J'ai beaucoup aimé le choix des mots, la rigueur de l'écriture, les choix narratifs.

    Ces deux femmes et leur entourage m'ont touchée. Les relations aux autres et comment s'intégrer, ou non, dans la société, les choix qui sont faits, apportent une teneur dramatique et réaliste à ces deux femmes.

    Elsa - Bleue comme une orange

  • Les furieuses

    Armand Cabasson

    Coup de cœur des libraires

    L'inspecteur et l'aliéniste

    Au début du 19ème siècle les méthodes d’investigation policières sont encore très sommaires or, l’inspecteur Candelet est face à un crime odieux dont il devine d’emblée la complexité. Il fait appel, pour retrouver l’étrange meurtrier, à l’aliéniste Dalvert. Ce dernier a carte blanche du Préfet Murat et va se servir de ses appuis pour remonter la piste de l’assassin. Une deuxième morte est retrouvée vêtue d’une robe noire identique à celle de la première victime : c’est le fil que va tirer Dalvert jusqu’en Espagne.

    On est plongé dans la France d’après la révolution, les mœurs encore rustres, des populations malmenées par les conflits entre états. On sent le souci permanent du détail chez l’auteur et ses descriptions des batailles sont un peu longues mais le contexte historique ne nuit pas à l’intrigue policière qui parvient à nous ramener à une ambigüité très actuelle.

    Gilbert - Bleue comme une orange

  • Poussière blonde

    Tatiana de Rosnay

    Coup de cœur des libraires

    Blonde

    Dans ce magnifique roman, l'autrice fait se rencontrer deux femmes qui à priori n'ont aucune chance de se croiser et de leur amitié va dépendre l'avenir de l'une d'elle.

    Pauline travaille comme femme de chambre au célèbre palace Le Mapes à Reno Nevada et est affectée du jour au lendemain à l'entretien de la suite 614 où loge le couple Miller.

    Elle croit être seule alors que surgit une femme blonde hagarde et dénudée qui n'est autre de Mrs Miller alias Marilyn Monroe et dont le mari n'est autre que Arthur Miller le célèbre dramaturge. Leur union est un désastre et anéanti Marilyn qui voit en Pauline une confidente.

    On est en 1960 et l'actrice tourne sous la direction de John Huston le film , Les Désaxés, en plein milieu du désert et le tournage est ralenti par les caprices de Marilyn qui noie son chagrin dans l'alcool et les barbituriques.

    Pauline et Marilyn vont se lier d'amitié et la discrète femme de chambre va vivre un rêve inaccessible au commun des mortels, elle une fille née en France à Paris et qui est passionnée par les chevaux sauvages du Nevada, les mustangs.

    Le lecteur suit avec plaisir l'histoire de cette rencontre éphémère qui a marqué à vie la jeune femme qui devient vétérinaire équin grâce à un don que l'actrice fait en remerciement de ses services.

    Bleue comme une orange

  • Grand seigneur

    Nina Bouraoui

    Coup de cœur des libraires

    Le père, cet homme !

    Avec ce récit poignant, Nina Bouraoui écrit pour conjurer la souffrance qui l'assaille en racontant la perte de son père qu'elle aimait et admirait tant.

    La mort est omniprésente et rôde dans les couloirs de la maison Jeanne Garnier à Paris puisque c'est une institution consacrée aux malades incurables et aux soins palliatifs.

    Le père de l'autrice y est admis en mai 2020 car il est atteint d'un cancer fulgurant et fatal.

    Sa famille se réunit chaque jour auprès du mourant et Nina Bouraoui se souvient par flashs incertains et fugaces de la vie de Grand Seigneur qu'a mené son père algérien qui a eu une vie riche et passionnante en tant que gouverneur et diplomate.

    Sa fille se remémore avec beaucoup d'émotions les moments partagés  avec lui qui fut si souvent absent.

    Ce livre est le récit d'une perte et d'un rendez- vous par la mémoire et l'amour.

     

    Alors enlivrez vous !

    Bleue comme une orange

  • Très chers amis

    Gary Shteyngart

    Coup de cœur des libraires

    Des amis cocasses

    Avec ce roman très drôle, l'auteur dépeint avec beaucoup de cynisme, les relations humaines dans un huis clos grinçant imposé par la crise sanitaire de 2020.

    Sacha Senderovski écrivain et sa femme Macha psychiatre ainsi que leur fille adoptive Nathacha fan de Kpop, invitent leurs meilleurs amis à venir se confiner avec eux dans leur résidence secondaire dans la campagne aux bords de l'Hudson.

    Dans ce cadre idyllique loin de la fureur du monde, se joue une comédie satirique et les différences sont exacerbées et vont révéler la nature profonde de chacun d'entre eux.

    Ce roman n'est pas sans rappeler la comédie hilarante de Blake Edward, La party où tout commence doucement et glisse vers la loufoquerie dans un monde policé et part dans un enchaînement délirant de situations cocasses et ubuesques.

     

    Alors enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • Odette Froyard en trois façons

    Isabelle Monnin

    Coup de cœur des libraires

    Vivante et Humaine

    Isabelle Monnin sort de l'ombre sa grand-mère et avec ce roman elle renoue avec le genre littéraire de son précédent livre Les gens dans l'enveloppe.

    L'autrice veut considérer sa grand-mère comme quelqu'un de remarquable et qui mérite d'être racontée.

    Odette froyard se définit comme une femme invisible et sans histoire et n'a rien fait pour se faire remarquer tant son caractère est discret et sans relief.

    Mais sa petite fille part sur ses traces à travers le prisme de ses souvenirs, de ses racines en exhumant des archives l'histoire de sa famille et de ceux qui l'ont côtoyé et à la fin elle fait de son héroÏne l'actrice principale d'une fiction où elle imagine la vie d'Odette sous un nouveau jour.

    Avec ce roman et l'histoire de cette femme l'autrice retrace l'Histoire du XXème siècle et il vibre d'humanité.

     

    Enlivrez vous !

    Gilbert - Bleue comme une orange

  • La vie heureuse

    David Foenkinos

    Coup de cœur des libraires

    Pouvoir du moment présent

    Ce nouveau roman de David Foenkinos sous son air de légèreté aborde sérieusement le mal être contemporain dans une actualité politique et sanitaire anxiogène.

    Ces protagonistes ont tout pour être heureux mais sous la surface se profile un malaise de plus en plus profond qui les amène à se remettre en question et tout faire pour atteindre le bonheur.

    Mais ce bonheur est subjectif et illusoire, et les personnages  se rendent compte que tout est histoire de reconnaissance gratifiante par sa propre volonté et apprécient l'instant présent comme l'aboutissement d'une vie heureuse.

     

    Alors enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • Voici la fin

    Stella Benson

    Coup de cœur des libraires

    Coup de cœur, beauté, humour et fantaisie

    Ce livre est un ovni littéraire tant sa beauté et sa poésie, que l'autrice manie avec justesse et humour, est omniprésente tout au long de sa narration.

    1916, Londres, deux frère et soeur orphelins, Kew et Jay, vivent chez leur grand cousin Gustus et sa femme excentrique et écrivaine bourgeoise Anonyma.

    Mais Jay étouffe dans cette famille et part exercer le métier très peu protocolaire de contrôleuse de bus. Elle fuit les conventions et a un tempérament socialiste et libre puisqu'on la surnomme la suffragette.

    La famille se met à sa recherche avec l'aide de Mr Russel qui pilote Christina et s'engage dans une quête ubuesque et fantaisiste.

    Kew part à la guerre en France et se fait tuer.

    Stella Benson met en lumière les effets de la guerre et les liens qui régissent la famille.

    Alors enlivrez vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

  • Nous traverserons des orages

    Anne-Laure Bondoux

    Coup de cœur des libraires

    Une pépite à n'en pas douter

    Nous suivons le récit d'une famille, homme après homme. Leur destin, leur vie. Leurs choix de vie. Ces destins s'adaptent à l'histoire avec les différentes guerres mais aussi à la société et à ses différents freins.

    Le narrateur cherche les liens entre ces hommes si différents mais aussi si proches. Quels sont les fantômes qui les ramènent à une certaine façon de faire ? D'où vient cette violence, cette capacité à vivre à côté de sa vie, à ne pas faire nécessairement les bons choix.

    En parallèle de tout ceci nous revoyons les faits majeurs politiques et sociaux depuis la première guerre mondiale jusqu'au confinement.

    Cela touche nécessairement le lecteur par l'un ou l'autre de ces aspects.

    L'écriture est simple sans être simpliste.

    Les personnages vivants et complexes nous parlent de l'histoire, de la réalité de chaque période.

    Un bon moment, un texte qui permet de contextualiser certains combats, l'évolution de la société avec les combats des femmes, le droit à l'IVG, le droit de travailler, le rapport aux hommes et au patriarcat. Et en parallèle la cause de l'homosexualité masculine, la présence du Sida et des violences homophobes

    Elsa - Bleue comme une orange

  • Mon sous-marin jaune

    Jón Kalman Stefánsson

    Coup de cœur des libraires

    De Paul McCartney à L'enfance

    Jon Kalman Stefansson est un conteur hors pair et nous embarque dans son histoire personnelle et convoque les défunts afin de converser  avec eux.

    Ce roman est un voyage nostalgique dans le temps et les souvenirs affluent à la surface de la mémoire de l'écrivain et c'est sans doute son livre le plus audacieux de toute son œuvre.

    Un écrivain qui ressemble beaucoup à l'auteur se trouve assis tranquillement dans un parc londonien en août 2022 et aperçoit sur le banc voisin son idole de toujours Paul McCartney.

    Alors qu'il s'apprête à lui adresser la parole il revient sur son passé et il part dans toutes sortes de digressions drolatiques et nostalgiques où on y rencontre un petit garçon de huit ans dont la mère vient de mourir et qui est influencé par l'Ancien testament enseigné par l'aumônier August qui le terrorise. L'été suivant  il part passer les vacances avec sa belle mère dans les fjords sauvages de l'ouest de l'Islande et là il y rencontre la beauté et le silence.

    Dans ce récit où les temporalités cohabitent, offre une occasion de saisir la quintessence de toute son œuvre.

     

     

    Alors enlivrez-vous !

    Michèle - Bleue comme une orange

empty